Imagine

La French Tech

Les start-up françaises qui façonnent notre avenir

TEXTE : MAXIME SCHOUPPE

Dans la bataille technologique, les États-Unis et la Chine ont pris une avance certaine. Mais la France tire elle aussi son épingle du jeu. Pour mieux convaincre à l’international, les start-up françaises se sont réunies sous le label « La French Tech ». Nous vous présentons six champions.

Dailymotion

Regarder, publier, partager...

Dailymotion

Deezer

We bring the music

Deezer

Quant

Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée

Quant

Parrot

Le meilleur de la vidéo et de la photo aérienne

Parrot

John Paul

L'alliance du savoir-faire d'un concierge et de l'innovation numérique.

John Paul

Netatmo

Votre maison, plus intelligente, tout simplement.

Netatmo

Dailymotion

Chaque mois, 300 millions d’utilisateurs regardent 3,5 milliards de vidéos sur le site de streaming Dailymotion. Né en 2005, comme son colossal concurrent américain, le « Youtube français » mise sur la qualité des contenus et une approche non intrusive.

C’est au retour d’un voyage à Los Angeles que Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey décident en mars 2005, de créer Dailymotion. Le site de partage et de visionnage de vidéos s’internationalise rapidement, ouvrant dès 2008 un bureau à Londres, puis à New York, San Francisco ou encore Singapour. Grâce à son player intelligent, disponible en ligne ou hors ligne sur une multitude de plateformes (PC, smartphone, télévision et même Xbox) et un algorithme intuitif, Dailymotion est aujourd’hui la principale plateforme européenne de partage de vidéos, spécialisée dans l’actualité, le sport, la musique et le divertissement.

 

Deezer

Né en 2006 à partir d’un blog musical, Deezer est devenu un des leaders mondiaux du streaming musical, avec 14 millions d’utilisateurs actifs dans plus de 180 pays, 53 millions de titres et une centaine de millions de playlists.

Autodidacte, Daniel Marhely cofonde en 2006 le site de recensement et d’écoute de musique Blogmusik.net. La SACEM dénonçant le partage illégal des fichiers de musique, Daniel ferme le site et négocie des accords avec les ayants droit. Stratégie gagnante, car le site renaît un an plus tard sous le nom de Deezer, premier site français de streaming musical gratuit, illimité et légal. Les alliances avec les artistes, les maisons de disques, les médias traditionnels et nouveaux se multiplient, résultant en une offre des plus diversifiées dans toujours plus de pays, tant sur PC que sur smartphone. Aujourd’hui, Deezer peut se targuer de 16 millions de visiteurs uniques et 6 millions d’abonnés payants à travers le monde.

 

Quant

Quant est un des pionniers de la nouvelle génération de moteurs de recherche sur internet qui respectent la vie privée de ses utilisateurs, se refusant de tracer leur comportement internet ou de vendre leurs données personnelles.

Créée en 2013 et basée en France, Quant compte parmi le nombre grandissant d’initiatives visant à contrôler l’emprise tentaculaire des traceurs publicitaires sur internet. Quant, dont le nom renvoie tant aux « quantités » de données traitées qu’au mot anglais « want », promet un respect total de la vie privée, des résultats de recherche neutres (traitant toutes les sources de la même façon) et une recherche panoramique (qui reprend les résultats de l’ensemble du Web). Quant défend la neutralité du Net, s’opposant vivement à ce que l’accès à l’internet soit différencié selon les moyens financiers de l’usager. Utilisé surtout en France et en Allemagne, le moteur de recherche est disponible en 26 langues, en version desktop (intégré au navigateur Firefox) et mobile.

 

Parrot

Aîné de nos champions « French Tech », Parrot est bien connu du grand public pour ses objets connectés (notamment les kits mains libres pour la voiture). Depuis quelques années, la marque s’est spécialisée dans les drones.

Créée en 1994 par Jean-Pierre Talvard et Henri Seydoux (qui en est toujours le PDG), Parrot s’est d’abord spécialisée dans les technologies de reconnaissance vocale. En 2000, l’entreprise lance le premier kit mains libres Bluetooth et deviendra ensuite mondialement connue grâce à ses nombreux équipements automobiles pour connecter smartphones et tablettes (y compris un Parrot autoradio). En 2010, l’entreprise se lance dans le créneau des drones, qui est depuis deux ans son principal domaine d’activité. Les derniers-nés de son catalogue sont des caméras volantes haute définition ANAFI et les modèles Bebop qui permettent un pilotage immersif grâce à des lunettes vidéo (FPV ou First-Person View).

 

John Paul

Dans un hôtel de luxe, le concierge conseille le client, s’occupe de réserver tables de restaurant et places de spectacle, résout ses soucis de transport. Mariant ce sens du service exemplaire et la technologie, John Paul a inventé le « concierge 2.0 ».

Le concierge, c’est le summum du service : il connaît par cœur les habitudes et les goûts de ses clients, et il dispose du carnet d’adresses pour satisfaire leurs besoins. Au tournant du XXIe siècle, dans un monde toujours plus connecté, où les possibilités sont infinies mais le temps pour les assouvir limité, ce métier était pourtant resté très traditionnel. En 2007, David Amsellem le fait entrer dans l’ère du numérique en créant John Paul à Paris. Un logiciel dédié permet de démultiplier les options de services et de les proposer aux entreprises souhaitant fidéliser leurs clients et/ou leurs collaborateurs avec la même qualité de service partout dans le monde. En 2016, John Paul est racheté par le groupe AccorHotels.

 

Netatmo

La start-up française Netatmo est un champion international de « l’internet des objets » : ces technologies permettant de communiquer avec des appareils intelligents, où que l’on se trouve. Un thermostat ou une caméra connectée, par exemple.

Créée en 2011, Netatmo est spécialisée dans la domotique, proposant tout d’abord une station météo personnelle (2012), puis un thermostat connecté dans un design de Philippe Starck (2013). En 2015, l’entreprise se lance dans les caméras à reconnaissance faciale (pour l’intérieur et l’extérieur), une gamme complétée depuis peu par des détecteurs de fumée et des sirènes d’alarme. Tous ces appareils connectés – entre eux et avec votre smartphone – valent à Netatmo plusieurs prix, notamment au CES à Las Vegas (voir encadré). Un partenariat avec le groupe Legrand, un des leaders mondiaux de l’appareillage électrique, débouche d’ailleurs sur le rachat de Netatmo par ce dernier.

 

« La French Tech », un écosystème et un label

Soutenu par les pouvoirs publics, l’écosystème « French Tech » rassemble des pôles de développement technologique et des entreprises à travers toute la France. C’est en même temps un label qui permet aux start-up débutantes de bénéficier du feu des projecteurs, notamment lors du Consumer Electronics Show (CES), la grand-messe de l’industrie électronique mondiale qui se tient chaque année à Las Vegas. En janvier 2019, « La French Tech » y était représentée pour la 4e fois, avec plus de 400 start-up présentes. Si tous les secteurs d’activité sont représentés, il y a une nette dominante « HealthTech » et « #SmartHome », avec notamment les start-up dreem (gestion du sommeil et suivi de l’activité cérébrale), sevenhugs (télécommande intelligente et universelle, pouvant servir pour la télévision, l’éclairage, domotique etc.) ou encore drivy (première plateforme d’autopartage au monde).

 

France Digitale : force de proposition et plateforme de partage

La plus importante organisation de start-up en Europe avec 1 200 membres, France Digitale, se donne pour mission de transformer la France en un pays favorisant le développement de start-up. L’association défend la création d’un Bac pour les métiers d’avenir et la modernisation du droit du travail et des sociétés. France Digitale mise aussi sur le partage d’expériences à travers des dizaines d’évènements, dont le France Digitale Day annuel. Ce forum a accueilli en 2016 l’ambassadeur Mercedes-Benz Taïg Khris, qui a raconté la genèse de sa start-up appelée à révolutionner l’industrie des télécoms.