She's

CLAIRE DUPONT – Le don du cœur

Femme de cœur et de défit

INTERVIEW : OLIVIER BAUER // PHOTOS : CLAIRE DUPONT

C’est l’histoire d’un défi. Maman d’une petite Camille, victime d’une pathologie cardio-congénitale rare mais aujourd’hui sauvée, Claire Dupont a décidé de gravir les 90 sommets pyrénéens afin de récolter de l’argent au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Il y a d’abord la maladie de Camille…

CLAIRE : Ma fille Camille avait 9 mois lorsqu’on lui a diagnostiqué une pathologie cardiaque congénitale rare. Cette maladie a bouleversé sa vie et la nôtre. Opérée en urgence pendant 13 heures, nous avons vécu dans l’angoisse pendant presque trois ans. Quand elle a été guérie, je me suis dit qu’il fallait que je trouve un moyen pour remercier ceux qui l’avaient sauvée mais aussi pour aider ceux qui vivaient les mêmes épreuves.

C’est à ce moment qu’est né le projet « Summits of my heart » ?

CLAIRE : Camille est sortie de l’hôpital en 2011. À partir de l’année suivante, j’ai commencé à courir des marathons au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque. Je calculais le nombre de battements de mon cœur à l’aide de capteurs pendant la course et je reversais mon argent personnel à l’association à raison d’un centime d’euro par battement. C’était ma manière de rendre un peu ce que l’on nous avait donné. J’ai ainsi couru cinq fois le marathon de Paris. Et puis un jour, en novembre 2018, alors que j’étais en train de gravir le pic d’Anie en vallée d’Aspe, je me suis retrouvée face aux Orgues de Camplong. Avec sa succession de pointes, le paysage qui se découpait dans le ciel ressemblait à un électrocardiogramme. La pente était très raide et plus je m’élevais, plus j’entendais mon cœur battre et plus le projet prenait forme dans ma tête. Au sommet, il y avait des drapeaux de couleurs qui flottaient. Dans l’Himalaya, ces drapeaux font figure de vœux de santé et de richesse. J’ai eu envie d’y ajouter un cœur. Je suis redescendue et, la nuit qui a suivi, j’ai rédigé le projet avec l’intention de gravir tous les sommets de la chaîne des Pyrénées au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Quand avez-vous gravi votre premier sommet ?

CLAIRE : J’ai gravi le 1er sommet de la chaîne des Pyrénées le 1er janvier dernier en compagnie de Camille, ma fille qui est aujourd’hui âgée de 10 ans. Nous sommes parties toutes les deux sur l’un des versants de la Rhune. Ce matin-là, les conditions étaient très mauvaises, il y avait beaucoup de brouillard. Juste avant de rejoindre le sommet, nous avons traversé la mer de nuage et nous avons découvert un ciel bleu azur. C’était magique ! Franchir cette mer de nuage résumait parfaitement notre combat. Depuis, Camille m’a accompagnée et a grimpé une petite vingtaine des sommets. Et cela, sans aucune incidence sur son cœur.

Où en êtes-vous aujourd’hui de votre avancée ?

CLAIRE : Avec le Pic des Gabiétous, nous venons de franchir le 49e sommet. Le 50e aura un caractère exceptionnel parce que je pars planter un petit drapeau sur les hauteurs de Méribel, dans les Alpes. J’espère que ce sera le premier de beaucoup d’autres puisque, une fois tous les sommets gravis dans les Pyrénées, j’ai l’ambition de commencer une nouvelle aventure dans les Alpes en 2020, peut-être en privilégiant la notion d’altitude plutôt que les sommets. L’idée est de s’ouvrir à tous les massifs du monde. En espérant trouver un jour d’autres ambassadeurs qui portent les mêmes valeurs…

À quoi sert l’argent que vous récoltez ?

CLAIRE : Mécénat Chirurgie Cardiaque prend en charge des enfants en provenance de pays étrangers et qui n’ont pas accès à la chirurgie cardiaque chez eux. Ces dons servent à trois niveaux : à opérer les enfants ; à les prendre en charge dans des familles d’accueil en France ; et à leur offrir un soutien scolaire durant leur séjour. Chaque opération et la prise en charge d’un enfant coûtent entre 10 000 et 12 000 euros. L’ascension des 90 sommets pyrénéens correspond à 9 millions de battements par minute (bpm). Comme lorsque je courais des marathons, mon idée est de récolter 1 centime d’euro par bpm. En récoltant 90 000 euros, nous aidons à la prise en charge de 8 à 9 enfants.

Plus d’informations sur le site : Summits Of My Heart