She's

Du style en ville

La start-up Juniqe met le design à la portée de tous

TEXTE : ANNA-LENA KOOPMANN // PHOTOS : DIRK BRUNIECKI

À la tête de la start-up Juniqe, Lea Lange propose des œuvres d’art et des objets de design à la portée de tous. Son souhait ? Embellir notre quotidien. Balade en Classe A dans les rues de Berlin, la source d’inspiration de la jeune entrepreneuse.

« La ville de Berlin m’inspire chaque jour », confie Lea Lange. La jeune femme de 31 ans considère que Berlin est la ville idéale pour son entreprise Juniqe. Berlin attire en effet des créateurs et des entrepreneurs talentueux du monde entier. « Nos 90 collaborateurs viennent de 26 pays différents. Il n’y a qu’ici que l’on trouve une telle diversité », s’enthousiasme-t-elle.

Des objets d’art à prix abordable

Lea Lange a fondé Juniqe en 2014, à l’âge de 26 ans, avec deux amis, Marc Pohl et Sebastian Hasebrink. À l’origine du concept de leur entreprise, il y a un besoin personnel : Lea Lange, amatrice de design, était constamment à la recherche d’objets personnalisés pour décorer son appartement. Or plus elle devenait exigeante, moins elle pouvait se permettre les meubles, œuvres d’art et objets design qui lui plaisaient… Quand on a une vingtaine d’années, en général, on ne dispose pas de plusieurs milliers d’euros pour s’offrir un tableau, une sculpture ou une table ! Avec ses associés, Lea Lange a donc développé un concept et une stratégie commerciale pour pouvoir proposer des objets d’art à des prix abordables. « Nous étions tellement convaincus par notre idée que nous avons contacté des investisseurs sans hésiter une seule seconde ! », raconte-t-elle.

Des clients partout en Europe

Aujourd’hui, l’entreprise possède une équipe qui sélectionne dans le monde entier des artistes aussi bien émergents qu’établis, et leur propose une plateforme avec la boutique en ligne Juniqe.fr. Le catalogue compte plus de 600 créateurs et comprend dessins, collages et photos, entre autres. Les artistes vendent leurs œuvres sur Juniqe.fr, œuvres qui peuvent ensuite être imprimées sur différents supports. Et ils touchent une commission sur chaque produit vendu. Cinq ans après sa création, Juniqe possède des clients dans 19 pays européens et son chiffre d’affaires s’élève à plusieurs millions d’euros. Lea Lange et ses associés ont même fait partie du classement Forbes des « 30 entrepreneurs européens de moins de 30 ans les plus brillants ».

 

Rendre la vie plus belle

Leur motivation ? « Avec nos produits, nous voulons rendre la vie de nos clients plus belle et plus colorée. Le quotidien est bien assez sérieux comme ça. Nous essayons de faire sourire les gens en leur apportant humour, ironie et légèreté », explique la fondatrice de Juniqe en garant la Nouvelle Classe A Berline à proximité du siège de Juniqe dans le quartier de Kreuzberg.

Puis elle traverse l’open-space baigné de lumière de son entreprise. L’énergie de l’entrepreneuse est communicative ; des collaborateurs viennent lui demander conseil et échangent rapidement avec elle. Ce sont des moments que la jeune femme apprécie particulièrement.

Partager ses connaissances et son expérience est son principe n° 1. Non seulement dans l’intérêt de Juniqe mais aussi pour aider les autres à s’épanouir. « Pour moi, l’intelligence sociale est une des compétences essentielles chez un manager. »

Dans la famille des compactes : la Nouvelle Classe A Berline

Elle allie les proportions dynamiques d’une berline sportive au nombre de places assises généreux des modèles plus haut de gamme. Elle conserve également tous les points forts de la Classe A : un moteur novateur et efficient, un haut niveau de sécurité grâce à des systèmes d’assistance à la conduite de pointe sans oublier un système d’info-divertissement MBUX intuitif et intelligent. Autre atout : elle possède la plus faible résistance à l’air du monde pour les véhicules de série. Et il y a encore bien d’autres raisons qui font de la Nouvelle Classe A la compacte la plus abordable des berlines haut de gamme.
 essai-classe-a-berline.fr

Multiples sources d’inspiration

Du choix de la couleur des murs aux accessoires et aux meubles vintage, Lea Lange, comme nombre de ses clients, trouve ses idées sur les réseaux sociaux comme Instagram et Pinterest. « J’attache beaucoup d’importance au design et à l’esthétique dans le quotidien. Je pense d’ailleurs que mon appartement reflète bien le temps que j’ai passé à réfléchir pour le décorer… ! Même quand j’achète une simple salière, je choisis toujours un design qui va attirer l’œil. » La passionnée d’art explique qu’elle trouve aussi son inspiration dans les musées et les expositions ; au même moment, elle gare la Nouvelle Classe A devant la Berlinische Galerie, un musée exposant des œuvres d’artistes ayant un lien avec Berlin et connus dans le monde entier. Arpenter les rues plutôt que les sites Internet, c’est encore le meilleur moyen de trouver l’inspiration.