She's

Portrait de pionnière : la leader visionnaire Karin Rådström

« À mon sens, le mot-clé est le respect. Personne n’est supérieur ou inférieur. »

TEXTE : ANDREA BIERLE // PHOTO : MERCEDES-BENZ AG

Après une longue interruption, Karin Rådström s’est remise à faire du bateau régulièrement. Sacrée douze fois championne d’aviron, l’ingénieure de 42 ans aime la sensation méditative que lui procure la navigation sur le Neckar à Stuttgart, sa nouvelle ville adoptive. Depuis février, elle est membre du comité directeur de Daimler Truck AG et responsable de la marque Mercedes-Benz Trucks pour les régions Europe et Amérique latine.

Dans sa nouvelle fonction, outre la forme physique, deux qualités acquises lors de sa carrière sportive passée sont importantes : la persévérance et l’esprit d’équipe. « Pendant les entraînements, je dépassais toujours mes limites, et je me rendais compte que j’étais capable de beaucoup plus que je ne le pensais », raconte Karin Rådström. « Dans les bateaux d’équipe, j’ai appris que chacun au sein de l’équipage devait être en bonne forme, tant physique que mentale, pour garantir la performance de tous. Il en va de même pour une équipe de direction. »

Encourager la sincérité, la diversité et la durabilité

Mère de deux enfants, cette Suédoise attache une importance particulière à l’échange : seuls ceux qui ne cachent pas leurs forces ni leurs faiblesses et parlent avec sincérité de leurs obstacles et leurs défis parviennent à créer un climat de confiance. Elle est habituée aux organigrammes plats et se considère avant tout comme une médiatrice et un sparring-partner.

« Je souhaite créer une culture au sein de laquelle les décisions sont prises par les personnes ayant des connaissances spécialisées, et non par des managers qui ne se sont que rapidement informés sur le sujet. »

En tant que directrice, elle a des objectifs clairs en tête : par exemple, encourager non seulement la diversité au sein de l’entreprise, mais aussi la durabilité. « Je veux avoir un impact positif sur le secteur des transports », poursuit Karin Rådström. Et d’expliquer sa méthode : « Sur le plan technologique, nous allons adopter une stratégie à deux vitesses, avec un parc automobile électrique mais aussi des poids lourds à hydrogène. La priorité numéro un : des transports neutres en CO2 d’ici à 2050, et d’ici à 2039 pour les nouveaux véhicules. » L’ancienne championne d’aviron a su prouver il y a longtemps déjà qu’elle maîtrisait les marathons.